84 Cours du Général Leclerc 33210 Langon
09 61 60 42 23

Catastrophes naturelles : quelle culture du risque ?

📍Je suis intervenu mardi soir sur Public Sénat avec Magali Reghezza-Zitt, maître de conférence de l’École Nationale Supérieure et membre du Haut Conseil pour le climat, Laure Tourjansky cheffe du service des risques naturels et hydrauliques, et Frédéric Gache chef de service inondation à l’Établissement public territorial.
Ensemble, nous nous sommes questionnés sur notre capacité d’anticipation des catastrophes naturelles inévitables et la culture du risque en France.
➡Pour rappel, quatorze départements en France dont huit dans le Sud-Ouest étaient en vigilance orange due aux crues et inondations de ce mois de février.
➡En cause, les précipitations de ces derniers mois sur l’ensemble du bassin versant, l’artificialisation des sols, et des terres déjà gorgées d’eau depuis plusieurs semaines. Le débordement et le ruissellement étaient inévitables. Les incidences ont été importantes, environ 650 interventions de pompiers ont eu lieux et je tiens à saluer de nouveau leurs actions ainsi que celles des services municipaux et départementaux
➡La décrue très attendue est une bonne nouvelle pour les girondins et girondines. Néanmoins la situation reste tendue et soumise aux futurs aléas. En vue du dérèglement climatique, ces catastrophes naturelles risquent de devenir plus brutale et soudaine. Nous devons réussir à améliorer nos référentiels pour mieux prévenir et gérer les futures crues et inondations, mais aussi retravailler la compétence GEMAPI (gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations) Pour plus de lisibilité financière pour les intercommunalités en termes de co-financement.
Retrouvez mon intervention à partir de 31éme minutes :