84 Cours du Général Leclerc 33210 Langon
09 61 60 42 23
contact@herve-gille.fr

Conférence avec la préfecture

Conférence téléphonique ce mardi matin avec Mme la Préfète de Région et ses services, la direction de l’ARS, les parlementaires girondins, l’AMG, l’Association des Maires Ruraux de Gironde, les Présidents du Département et de la Métropole.

Un point sanitaire sur la Nouvelle-Aquitaine et particulièrement la Gironde a permis de montrer à la fois le caractère sérieux de la vague montante même si la Nouvelle-Aquitaine reste encore une région moins touchée que d’autres. Une manière de rappeler l’importance du respect des mesures de confinement et de protection pour permettre une maitrise de la pandémie.

Un point important a été fait sur les masques de protection : la dotation nationale pour la Région Nouvelle-Aquitaine a bien fait l’objet d’une distribution mais se limite aux professionnels de santé. Le Président du Département de la Gironde a rappelé qu’une commande d’1 Million de masques était en cours et qu’une commande groupée via le Conseil Régional Nouvelle-Aquitaine avec les douze départements de Nouvelle-Aquitaine était également mise en œuvre. Le Département de la Gironde a lancé une consultation auprès des communes, intercommunalités, CCAS et CIAS pour évaluer les besoins.

Sur le plan réglementaire, un arrêté préfectoral a été pris portant interdiction des commerces de nuit après 21H, une manière de renforcer l’interdiction de sortie hors les dérogations. Concernant ces dérogations, à noter le Décret les précisant suite aux déclarations du Premier Ministre hier qui encadre la notion de sortie pour faire du sport (1 KM du domicile) et la précision du champs des sorties pour motif médical. Actuellement le rythme des verbalisations est de 1800/jour ce qui montre que le message n’est pas totalement passé…

Pour les marchés alimentaires : l’interdiction est générale mais des dérogations peuvent être accordées par la Préfecture au cas par cas.

Sur le plan économique : il a été soulevé le nombre important des demandes de chômage partiel et la difficulté pour les entreprises d’obtenir des retours rapides de la DIRECCTE; Près de 2,8 Millions d’heures ont été accordées sur 3,5 Millions demandées à ce jour. C’est plus que la demande annuelle en temps normal. Les services de la DIRECCTE sont en cours de renfort. Il faut souligner que les Régions s’associent de manière conséquente aux dispositifs de soutien à l’économie. http://www.datapressepremium.com/…/CP-AidesEntreprisesCovid…

Enfin, un appel au volontariat : les services de la préfecture mettent en place via la DRJSCS un rapprochement entre institut de formation et associations employeuses du champs social pour mobiliser des étudiants volontaires.