84 Cours du Général Leclerc 33210 Langon
09 61 60 42 23
contact@herve-gille.fr

Défendre les départements pour une décentralisation ambitieuse.

La mission d’information sénatoriale « Quel rôle, quelle place, quelles compétences des départements dans les régions fusionnées, aujourd’hui et demain ? » à laquelle Laurence Harribey et moi-même avons participé, a présenté le 15 septembre dernier les conclusions du rapport de Cécile Cukierman, Sénatrice de La Loire.
Fragilisés ces dernières années par les réformes de l’organisation territoriale parfois même menacé de disparitions, le rôle des départements est plus que jamais à renforcer. Les contours de leur action et la définition de leurs compétences précises demeurent encore trop floues et leur situation financière fragile compte tenu de la réduction de leur autonomie fiscale.
Malgré les difficultés les départements sont restés des collectivités de proximité, acteurs centraux de l’action sociale, et garants de la solidarité territoriale. Inséré dans la réalité des grandes régions même si son rôle économique est amoindri, le département reste un intermédiaire fondamental.
La crise sanitaire liée au Covid 19 a révélé la nécessité de cet échelon indispensable au déploiement de l’action publique au plus près de nos territoires et de nos populations.
Les objectifs que nous devons défendre demain : renforcer le rôle des départements dans l’exercice de la solidarité sociale et territoriale, ouvrir le champ de la répartition des compétences et favoriser toutes les coopérations possibles au niveau local, rester vigilant sur les évolutions institutionnelles éventuelles en particulier les projets de fusion pour leur préférer des coopérations concrètes.