84 Cours du Général Leclerc 33210 Langon
09 61 60 42 23

Préserver les grands cycles de l’eau : arrêtons de créer des illusions !

J’ai interrogé la ministre de la transition écologique, Barbara Pompili, auditionnée en commission (CATDD) sur les moyens pour accompagner financièrement et humainement la gestion globale des grands cycles de l’eau.
En présidant le syndicat mixte d’études d’aménagement de la Garonne (SMEAG), j’ai pu mesurer l’importance de ces politiques pour préserver l’eau en quantité et qualité. Nous avons élaboré pour la Garonne un schéma d’aménagement et de gestion des eaux (SAGE) qui vient d’être approuvé par l’Etat et qui compte parmi les plus importants de notre territoire au regard du linéaire.
Ces grands schémas structurels sont solides et intéressants car ils font l’objet de nombreuses médiations politiques avec les parties prenantes pour obtenir un consensus sur ces sujets sensibles.
Mais comment financer les plans d’actions ? Les moyens des agences de l’eau vont diminuer, 40 ETP (équivalent temps plein) en 2021. Nos territoires ont besoin de cette expertise et de cette ingénierie, sinon les collectivités territoriales devront suppléer !
Quel accompagnement des politiques de bassin et en particulier sur les solidarités interbassins ? Quelles négociations et moyens pour les Contrat de plan Inter-Régionaux État Région (CPIER) directement concernés.
Nous regrettons cette faiblesse d’approche globale. Cette ambition est pourtant nécessaire pour une vraie politique de l’eau. Un enjeu central dans la transition écologique et pour lequel les territoires sont prêts à travailler.