84 Cours du Général Leclerc 33210 Langon
09 61 60 42 23

Réduire l’empreinte environnementale du numérique

📲☘️ Réduire l’empreinte environnementale du numérique une proposition de loi à l’initiative du Sénat pour une véritable politique numérique durable !
📶 Mardi en séance nous avons examiné et voté la PPL sur l’empreinte environnementale du numérique. C’est aujourd’hui en France une source d’émissions de gaz à effet de serre, 2 % en 2019 qui sans régulation pourraient s’accroitre de plus de 60 % d’ici 2040 ! Les terminaux constituent 81 % du coût environnemental, viennent ensuite les centres informatiques et les réseaux. Le déploiement de la 5G a relancé ce débat et montré sur ce sujet l’inquiétude, l’interrogation et finalement l’absence de données.
📚 La mission d’information initiée par la commission de l’aménagement du territoire et du développement durable a été suivie par d’autres rapports, Haut conseil pour le climat, Arcep… tous s’accordent sur la nécessité de limiter l’impact environnemental du numérique.
✍️ Ce texte transpartisan cosigné par 130 de nos collègues pose pour la première fois la question de la réduction de l’empreinte carbone du numérique au niveau législatif et avance les bases d’une régulation renforcée dans une approche globale de la chaîne : de la fabrication des terminaux et des équipements aux logiciels et applications jusqu’au centres de données et aux services de communication en ligne en abordant les questions de durabilité, de réemploi et d’obsolescence.
☘️ Le numérique un accélérateur de la transition écologique ? Oui, mais il nous faut construire les conditions favorables à une prise de conscience par une meilleure information et une responsabilisation des acteurs de la filière et des utilisateurs qui passera par une approche normative et pas seulement contraignante.
🇫🇷 Des solutions à l’échelon territorial : Les sénateurs socialistes ont porté des amendements pour une stratégie numérique responsable déclinée dans les territoires et introduite dans un nouveau chapitre :
👉 Donner l’impulsion pour davantage de sobriété numérique : les collectivités de plus de 50 000 habitants compléteront le rapport sur la situation en matière de développement durable d’une présentation de la stratégie numérique responsable
👉 Mieux intégrer les data Center dans les systèmes énergétiques locaux dans le cadre de plan climat air énergie territoriaux (PCAET)
👉 Faire de l’achat public un levier pour réduire l’empreinte carbone du numérique.
➡️ L’enjeu : que le numérique soit un atout pour la transition écologique et non un obstacle supplémentaire à l’atteinte de nos objectifs en matière de climat. Nous resterons vigilants pour changer durablement notre approche du numérique et en faire un outil de progrès social et écologique dès à présent pour nos territoires et notre environnement.