84 Cours du Général Leclerc 33210 Langon
09 61 60 42 23
contact@herve-gille.fr

Un cri du cœur !

Le plaidoyer de Dominique Dhumeau, Vice-President Santé de l’Association des Maires Ruraux de France a retenu toute notre attention au cours de son audition au Sénat par la Commission Aménagement du Territoire et du Développement Durable.
La communication du Ministre de l’éducation nationale n’a pas levé les doutes : Il faut clarifier rapidement les conditions d’ouverture des écoles car le temps presse :

  • Pourquoi désinfecter au préalable des locaux inoccupés depuis plus d’un mois ? Qui doit le faire ? De nombreux maires demandent une prise en charge par l’Etat en s’engageant par la suite à réaliser le nettoyage quotidien.
  • Comment assurer le transport scolaire et la restauration scolaire en respectant les consignes sanitaires et de distanciation ?
Interrogée par nos soins, le Vice-President de l’AMRF n’a pas eu connaissance de consultation par le gouvernement pour coconstruire les stratégies de déconfinement.

Une remarque de bon sens : La contamination est très variable en fonction des départements. Il faut donc envisager, même à l’échelle d’une même région des stratégies différentes, en fonction des réalités territoriales. Des inquiétudes et des remarques conformes aux remontées de nos contacts sur le terrain.

Pour construire les lendemains, il faut relancer rapidement le plan d’actions pour les territoires ruraux resté au milieu du gué pour le revoir et le transformer en agenda rural de crise.
  • « Les communes rurales doivent permettre à nos aînés de continuer à vivre dans leur environnement plutôt que d’échouer prématurément dans des Ehpad en grande difficulté »
  • « la 4 G partout est beaucoup plus prioritaire qu’un futur déploiement de la 5G »

81% des français considèrent que vivre à la campagne représente la vie idéale.
Un sentiment conforté par la crise actuelle auquel il faut donner du sens en terme d’équipements de proximité !